Symbolisme dans la géomancie

Toute l’interprétation d’un thème repose sur des symboles. En quoi consiste le symbolisme dans la géomancie ?

Nous n’allons pas au cours de cet exposé, évoquer le symbolisme au sens général ou au sens le plus largement utilisé dans toutes les représentations de la vie comme par exemple le symbolisme de la montagne selon la bible et le coran, le symbolisme des nombres, des quatre éléments, symbolisme des animaux, etc.… mais plutôt le symbolisme intrinsèquement lié aux figures géomantiques bien établies. Ayons à l’esprit que le symbolisme décrit ici ne fait référence aucunement à celui cité précédemment.
Nous partons d’un fait que le symbolisme des figures géomantiques est établi par un ordre supérieur donc inhumain par conséquent accessibles qu’aux esprits adaptés à l’enseignement de vérités supérieures, religieuses et métaphysiques car le symbole appartient à la substance de la vie spirituelle.
Ceci est résumé par René Guenon :<>
Le thème géomantique n’exprime pas un fait ou une réalité, il suggère car il est un symbole.qui suggère la vie d’une personne en relation avec son milieu, son environnement. Les figures symbolisent une réalité profonde des choses, une existence réelle cachée.
Les figures ont deux dimensions : une dimension physique, palpable et une dimension supra cosmique, non saisissable à première vue d’œil. Les figures dans leur symbolique transcendent la réalité et la diversité des choses, du monde existentiel. En définitif, les figures montrent l’accès à une dimension spirituelle en ce sens qu’elles évoquent une réalité d’ordre supérieure.
Les figures symbolisent des sentiments, des pensées, des comportements, des tempéraments, des conditions, du spirituel, du sens, du solide, du liquide, des durées, des énergies bref tous les éléments animés ou inanimés de la vie.
Le thème géomantique a une réalité intérieure et une réalité extérieure, une couverture intérieure et extérieure. Chaque réalité concrète est un symbole mais aussi chaque symbole est une réalité d’ou émane une autre réalité.
Les figures n’expriment pas directement des réalités, ils suggèrent par des comportements, des affinités, par des juxtapositions, mouvements, par des répétitions, des oppositions, par des influences, relations, des durées. Les figures évoluent dans un système clos par conséquent, il ya une relation d’interdépendance entre toutes les figures ; une interdépendance entre les figures et le milieu ; une interdépendance entre les figures et le questionneur.
C’est pourquoi il faut saisir les structures et les non les individualités isolés des figures dans le thème géomantique. Le thème se comprend dans son ensemble en rapport avec la personne et son milieu.
Il faut percer les apparences matérielles des figures pour découvrir les véritables idées qui se cachent, ressortir le vrai sens des choses cachées.
Chaque figure est représentée par un nom d’un prophète pour les musulmans ou par des noms des divinités pour d’autres courants de pensées.
En général, le nom donné aux figures géomantiques est fonction du pays, de la culture et de son histoire.
Pour les musulmans utilisant la géomancie, les prophètes constituent des références, des symboles et chaque prophète a marqué son temps par une certaine vision, une histoire, un comportement, un enseignement.
.

Cet article, publié dans Symbolisme, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s